Je profite de mes quelques jours de vacances au soleil des Bahamas (oui je sais, la vie est dure de l’autre côté de l’Atlantique…) pour faire le point sur ma nouvelle vie à New York City.

bahamas-paradise-island-tortue
une tortue à Paradise Island : rien ne sert de courir, il faut partir à point !

 

Déjà deux mois que nous sommes installés dans la Grosse Pomme. Et que d’aventures !

Cela a commencé avec la recherche d’appartement dans une ville aussi immense que New York. Cette recherche nous a amené à notre maison à Astoria, c’était tellement improbable pour nous d’avoir une maison à New York !

home-maison
notre maison

 

Et dans cette maison, nous y avons trouvé une seconde famille, accueillante et pleine de bons conseils sur cette grande ville, connue pour son énergie mais aussi son côté impitoyable…

Être entourés de personnes de confiance, ça n’a pas de prix ici, car tout peut vite être compliqué, très cher, sans de bons conseils, de bonnes adresses, et des services rendus.

C’est donc plutôt serein et chanceux que nous avons emménagé dans notre maison le 14 décembre. Avec pour objectif d’avoir un appartement meublé et rangé pour Noël !

noel-astoria
notre sapin de Noël

Et en 10 jours, nous avons pu déballer nos 70 cartons, acheter nos meubles IKEA, ranger toutes nos affaires, décorer nos murs en y accrochant nos tableaux, nos photographies, nos miroirs, notre masque de Venise, mon arbre à bijoux… Tout ce que nous n’avions finalement jamais fait en 2 ans à Paris !

 

emmenagement-appart-astoria
la commode IKEA nouveau jouet d’Angélique

 

Et nous avons la chance d’avoir un appartement assez grand, qui puisse contenir à la fois toutes nos chaussures, manteaux et sacs à main (et oui, on ne se refait pas!) et aussi la moitié de la pharmacie de la rue du Four, que j’ai dévalisée avant de partir 😉 , et notre stock de couches ! 😉

Ce premier mois a dont été bien rempli : entre l’adaptation à la ville, l’emménagement et le rangement de notre nouvel appartement, et la découverte de notre nouveau quartier.

Vivre à Astoria, cela nous a semblé un bon compromis pour commencer notre expérience à New York car cela nous permet :

  • d’avoir une maison au calme et de l’espace pour qu’Angélique puisse jouer,

  • d’être à quelques minutes de dizaines de magasins et restaurants  (et à des prix plus raisonnables que la plupart des quartiers de Manhattan et Brooklyn),

  • de trouver de la pâte feuilletée 3 fois moins cher qu’à Manhattan pour faire notre fameuse quiche lorraine (oui, JF l’a fait avec de la pâte feuilletée et non brisée!),

  • de pouvoir aller chez Costco faire toutes nos grosses courses, ma grande passion!

  • d’avoir une vie de quartier et une atmosphère encore authentique,

  • d’avoir une salle de gym qui fait garderie à moins de 70$/mois !

  • de voir un quartier évoluer et se « gentrifier »,

  • d’être à 15 minutes de Central Park en 4 stations de métro et 30 minutes de Times Square !

Nous verrons bien dans les prochaines années ce que nous ferons, mais avoir cette maison et des propriétaires aussi accueillants, c’est très précieux pour nous aujourd’hui !

Une fois passés Noël et le Nouvel An, le mois de janvier est arrivé, mois le plus déprimant de l’année selon les statistiques, et un des plus froids à New York. J’appréhendais cette période d’hiver, qui peut être très longue, surtout avec un enfant à la maison qui a besoin de s’aérer !angelique-parc

Et finalement, heureusement ce mois de janvier a été très doux ! J’ai pu aller à la bibliothèque de la 5ème avenue tous les jeudis matins et en profiter pour me balader à Manhattan.

new-york-flatiron-building
Flatiron building et les taxis jaunes de New York

J’ai fait l’expérience de quelques Meetup : un « Women Tea & Lunch Time » et une soirée Jazz au Kitano. Je n’aurai jamais été à ces Meetup à Paris, mais ici j’ai besoin de rencontrer du monde, de m’imprégner de la culture américaine et c’est le meilleur moyen !

J’ai aussi rejoint la communauté She for S.H.E., qui m’a permis de rencontrer des jeunes femmes passionnantes et de partager mes bonnes résolutions de cette nouvelle année !

Pendant ce mois de janvier, entre mes rencontres Meetup, mes rendez-vous « networking », les discussions avec ma propriétaire, et les grandes balades à Manhattan et à Astoria, j’ai appris énormément sur la vie à New York et les habitudes des Américains.

Et, comme me l’avait dit un ami d’ami, pour être épanoui aux États-Unis il faut accepter les Américains comme ils sont. Si on passe notre temps à les critiquer (sport favori des Français partout dans le monde), on ne sera jamais heureux.

Donc j’applique cette règle et j’accepte les Américains tels qu’ils sont et je m’adapte !

Et franchement, même si nous sommes profondément différents, j’aime beaucoup ce pays et New York est une ville qui me donne envie de vraiment profiter à fond de ce que je vais vivre ici dans les prochaines années.

Ce mois de janvier m’a donc permis de m’adapter, de prendre mes repères, de créer un rythme avec Angélique pour aborder une anneée 2017 sereine.

Début janvier, j’ai  vécu la première tempête de neige de l’année 2017, et les premiers pas dans la neige d’Angélique !

 

img_0483
notre backyard enneigé

La neige à NY c’est un moment très excitant ici, tout le monde l’attend avec impatience ! Cette ville est tellement habituée à des chutes de neiges importantes que quasiment rien ne change dans la vie des New-Yorkais (hormis la fermeture des écoles et des transports en commun les jours de tempête). Toutes les rues sont salées et déneigées à la première éclaircie et la vie continue  (il ne faut pas oublier que NY est la ville du business!!).

 

img_0496
Central Park et le lac gelé

Mi-janvier, j’ai organisé un très bon week-end dans les Catskills, qui m’a donné (comme d’habitude :-)!) la bougeotte et l’envie d’explorer d’autres régions de l’état de New York.

catskill-mountains-pomme
les Catskills

Et j’ai aussi commencé à me créer mon cercle d’amis et de connaissances à New York.

Que ce soit les collègues de JF et leurs femmes / petites amies, des anciens amis d’école, des amis d’amis, j’ai fait la connaissance de personnes que je n’aurai jamais connues si je n’étais pas à New York, et je sais que je vais partager avec eux cette expérience hors du commun.

Vivre ici me permet d’aller vers les autres et de ne pas avoir peur du jugement des autres. Chaque personne a son parcours, et c’est une aventure passionnante de rencontrer et d’échanger avec les autres, et de partager sa propre expérience.

Ma recherche d’emploi m’offre aussi des perspectives et des occasions de rencontrer de nouvelles personnes, car ici le « network » est la règle d’or et ce sera uniquement grâce à mon réseau que j’arriverai à m’intégrer dans ce pays. Ce réseau d’amis et de connaissances est une source infinie de bons conseils, d’encouragements, de remise en question aussi, et il m’apprend énormément sur le fonctionnement de cette ville et sur la bonne manière de « se vendre ». Et c’est un long processus de quasi-« mutation » qu’il faut opérer car ici il n’y a pas de chichis et « time is money » donc on va droit au but et on exprime clairement ce que l’on veut et qui on est. Exercice plus que compliqué pour une petite Frenchy qui a le don de beaucoup parler sans aller vraiment à l’essentiel…

Donc ce mois de janvier m’a permis de réaliser tout ça et aussi la chance que j’ai d’être ici, d’avoir du temps avec ma fille (mais pas de temps pour moi, c’est un fait!), d’avoir une page blanche à écrire qui ne dépendra que de moi et du travail que je vais fournir…

 

sometimes-mommy-needs-time-out
du temps pour moi, de temps en temps…

 

Voilà donc deux mois bien remplis, et j’espère que les prochains vont me permettre d’encore mieux profiter de cette ville, de ma fille, de mon mari, et vont continuer à être ponctués de belles rencontres et d’escapades !

bahamas-nous

Là nous décompressons et faisons une réserve de soleil et de chaleur pour la suite de l’hiver, tandis qu’Angélique découvre la marche dans l’eau, les « splashs » dans la piscine, et les vagues des Bahamas !

 

bahamas-angelique-maillot
Angélique notre petit cygne blanc

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Marie

 

 

Publicités