C’est une des premières choses que l’on m’a dite quand je suis arrivée à NewYork:

“Tu vas voir, l’été à New York, c’est l’enfer, tu peux à peine sortir de chez toi et tu te réfugies sous la climatisation dès que tu peux. Essaie de partir le plus possible de la ville si tu peux !”.

Ça donne tout de suite très envie…

Nous y sommes, en plein été à New York début août, et je suis toujours en vie, certes avec plusieurs litres d’eau par jour en moins et la clim à la maison, mais je survis.

Sachant que le printemps a été quasiment inexistant entre avril et juin, les températures sont vite passées de 18 à 35 degrés, avec un taux d’humidité qui rivalise avec certaines villes d’Asie (mais pas autant que Tokyo en plein mois de juillet non plus!).

Mais c’est comme tout, on s’habitue, on adapte notre mode de vie et on profite des bons côtés du beau temps et de la chaleur!

Pour certains, une journée d’été à New York ça commence avec un métro bondé avec clim (lucky you) ou sans clim (plus compliqué), un cours passage par la chaleur de la rue puis l’arrivée à son bureau climatisé (17 degrés peu importe la saison), si possible une pause déj rapide avec un déjeuner livré à son 20e étage, et ça se termine vers 18h30 avec un verre dans un bar climatisé ou dans un rooftop avec vue sur l’Empire State Building et tous les buildings de Manhattan.

1-rooftop-manhattan-public hotels-empire state building
La vue depuis le rooftop Public Hotels

Plutôt sympa non?

Pour d’autres, cela peut aussi être une journée entière à sillonner les rues de Manhattan pour visiter ou faire des meetings, en short, robe d’été ou costume, sous un soleil quasi brulant, en faisant des pauses cafés ou magasins climatisés pour faire redescendre la température.

5 - manhattan -cafe Inside Park at St. Bart's
Un verre sur la terrasse Inside Park at St Barth’s, en plein Park Avenue

Pas mal aussi…

Mais l’été à New York peut être aussi surprenant pour les touristes ou les « non-habitués » car cette ville a définitivement des problèmes d’évacuation d’égout et un système de poubelles que je ne comprends toujours pas (les sacs poubelles sont mis dans la rue et ramassés à un certain moment de la journée qui varie du matin au soir, et vous laisse imaginer l’état et l’odeur des rues avant le passage du camion). Donc vous pouvez avoir des mauvaises surprises « odorantes » en vous baladant en été…

 

Il faut aussi savoir qu’avec cette merveilleuse clim branchée jour et nuit dans les restaurants, bars, supermarchés, c’est toujours bien d’avoir ”une petite laine” pour sortir, même sous 38 degrés car le choc thermique -et le rhume associé- peuvent être violents!

Mais l’été à New York c’est aussi un autre aspect de la ville à découvrir, avec toutes les activités, concerts, festivals en plein air, toutes les terrasses et rooftop, c’est une ville qui continue à bouger même sous une chaleur écrasante avec un mélange de touristes, de business man et woman qui se croisent à un rythme effréné toute la journée.

Tous les parcs et de toutes les activités organisés en été transforment littéralement Central Park en scène musicale et théâtrale (Summerstage Festival, Shakespeare in the Park) ou Prospect Park en cinéma en plein air (Summer Movies Under the Stars, Brooklyn! Festival) et rendent l’atmosphère de la ville plus légère et détendue.

Et je passe les dizaines de concerts et festivals que je vois passer régulièrement sur les réseaux sociaux, on ne s’ennuie pas à New York en été, la réputation de la ville qui ne dort jamais se vérifie encore une fois!

Et pour moi, l’été à New York c’est découvrir tous les parcs de Manhattan autour d’un pique-nique entre amis ou encore la faune et la flore des zoos de Central Park et du Bronx pour profiter de l’ombre des arbres.

6-manhattan-central park zoo
Le zoo de Central Park

 

Nous allons aussi dans les parks de Long Island City en famille le week-end admirer la vue sur Midtown. Angélique pourrait y rester toute la journée à jouer avec les toboggans, jets d’eau (sprinklers) et les balançoires !

 

Passer son été à New York, c’est aussi, pour les travailleurs, profiter des Summer Fridays pratiqués par les sociétés américaines qui autorisent leurs salariés à quitter le travail plus tôt le vendredi (14h ou 15h). Ce qui fait un afflux de New-Yorkais qui “fuient” la chaleur de la ville pour aller se réfugier à la plage (Long Beach, Hamptons, Fire Island) ou dans les hauteurs dans les Catskills ou dans la région des Poconos.

Les Américains ayant peu de congés c’est un des avantages octroyé en été pour leur permettre de souffler et de tenir toute l’année à ce rythme effréné. Petit rappel, ils ont 10 jours de congés par an pour la majorité et quelques jours maladies “sick days”. Dans les grosses sociétés ils peuvent avoir 20 ou 25 jours mais le principe des “sick days” reste le même. Donc pas de congé maladie payé qui peut durer des mois comme en France. Ici tu bosses ou tu n’es plus payé. C’est ça aussi la vie aux États-Unis…

Alors finalement, l’été à New York ce n’est pas si terrible.

Certes il fait chaud et humide et certains jours les températures frôlent les 40 degrés (et je ne parle pas du ressenti au soleil) mais c’est tenable. Il sera toujours possible de trouver un endroit pour se réfugier au frais. Avec des enfants, c’est plus compliqué mais il est toujours possible de prendre l’air dans les grands parcs ou de faire une excursion « Upstate New York » et de retrouver la nature.

Allez encore un mois à tenir, et bientôt de nouvelles aventures à vous raconter!

Marie

Publicités