Le week-end dernier nous avons profité de la venue de belle-maman pour nous offrir une escapade en amoureux au bord de la mer.

Après de longues recherches et hésitations (Long Beach, Shelter Island, Saltaire, Hamptons…?) nous avons opté pour une chambre Airbnb à Mastic Beach, située à une dizaine de minutes de Fire Island.

Mastic Beach étant moins bien desservie que les stations habituelles pour Fire Island (Sayville et Patchogue, avec des trains toutes les heures l’été), cela nous a permis de découvrir les quelques plages de l’île et d’y rester le week-end, pour un budget raisonnable.

Fire Island est une longue étendue de plages, très prisée des New Yorkais et j’étais vraiment curieuse d’aller l’explorer.

En pratique, aller à Fire Island pour le week-end en été reste une expédition: plus de 3 heures en transports (train depuis Penn Station ou Jamaica puis ferry) et entre 2 heures et 3 heures en voiture, en fonction du trafic (très chargé le vendredi après-midi grâce aux Summer Fridays qui permettent aux New Yorkais de quitter le bureau plus tôt, et le dimanche soir car tout le monde revient de la plage!).

Nous avons opté pour le train, avec ses aléas d’horaires mais le confort de ne pas avoir à conduire, et le taxi une fois arrivés à la gare de Mastic-Shirley.

La ville de Mastic Beach n’a en soit pas beaucoup de charme, mais la maison, située sur Riviera Drive, donnait sur la mer et notre hôte, Susan, était charmante.

Il s’est avérée qu’elle était ancienne championne de basket ball dans les années 80-90 et une icône de la communauté gay féminine.Mastic_Beach_basketball_player

Elle nous a donc naturellement recommandé les fameuses plages gay de Fire Island: The Pines Beach (pour les hommes) et Cherry Grove Beach (pour les femmes), accessibles depuis le ferry partant de Sayville.

La plupart des habitant du quartier avaient leur propre bateau (y compris Susan), ce qui facilite les déplacement dans la région. Mastic_Maison_pontonUn autre cadre de vie que New York et ses buildings!

Après une soirée calme dans la maison, à profiter du coucher du soleil, nous nous baladons le samedi matin au bord de l’eau, mais rebroussons vite chemin après une attaque carabinée de moustiques! Ils adorent toujours autant le bleu des habits de Jean-François, les leçons de notre voyage en Tanzanie et des mouches Tsé Tsé (“ne jamais porter de bleu, cela attire les insectes!”) étaient trop lointaines dans nos mémoires… Nous nous réfugions dans la maison puis commandons un taxi pour la plage. Le taxi nous a amené à la plage la plus proche, Smith Point Beach, à 10 minutes de la maison. C’est en effet une très longue étendue de sable, avec un océan assez agité et de belles vagues pour ceux qui adorent se jeter dans les rouleaux.

Smith_Point_Beach

C’est une belle plage pour se promener, plutôt familiale dans la journée et le soir.

Fire_Island_Smith_Point_Beach_mouettesNous avons découvert les Américains à la plage, et leur attirail digne d’une semaine de vacances pour une journée de plage: les chaises, les parasols, la glacière, les jeux de plage. Quand ils vont à la plage ils ne plaisantent pas!DSC_1230

Ils ont en majorité une voiture, car pour transporter tout ce matériel il faut être motivé en train… C’est toute une culture, ils y vont pour la journée ou pour la soirée, et ne décollent pas de leur siège!

Et le soir, à partir de 18h, c’est ambiance country music dans le seul bar de la plage, Beach Hut, avec toutes les générations réunies, une bière à la maison et leur assiette de frites, pour profiter de la fin de journée au bord de l’océan. Ici la plage le soir c’est une institution, et les familles restent parfois jusqu’à 22h-23h, avec leur pique-nique et leurs chaises, bien installés.

Rien à voir avec nos plages françaises!

Pour dîner, nous optons de notre côté pour un petit restaurant italien, Onofrio’s, à 15 minutes de la maison. Ce sera pour une prochaine fois le coucher du soleil sur la plage!

Le dimanche, nous suivons les conseils de Susan et commandons un taxi pour aller à la gare de Mastic et prendre le train pour Sayville, où se trouve le ferry pour The Pines Beach et Cherry Grove. Sauf que le taxi n’est jamais arrivé et que nous avons dû trouver un plan B pour rejoindre le train… Et nous nous sommes maudits de ne pas avoir loué une voiture et de dépendre du bon vouloir d’un taxi!

Nous nous retrouvons donc à prendre un bus (S66) qui nous a amené en 1 heure à la gare de Patchogue, située à 25 minutes du Ferry qui nous amenait à Davis Park Beach. Car hors de question de rentrer tôt à New York et de ne pas explorer les autres plages de Fire Island!

fire_island_davis_park.jpg

Et oui, même les week-ends en amoureux ne sont pas de tout repos avec nous…

Davis Park est l’une des plus grandes Marina de Fire Island, situé à l’Ouest du “Fire Island National Seashore’s Watch Hill Marina and Campground”.

Moins folklorique que les autres plages, cela reste une très belle plage, idéale pour les familles mais aussi pour les jeunes.

Après plus d’une heure de trajet, nous arrivons “right on time” pour le ferry et savourons la traversée en bateau.

Fire_Island_Patchogue_PortFire_Island_Patchogue_Port_BateauxFire_Island_Patchogue_ferry

C’est fou comme le bord de mer dépayse et nous fait nous sentir en vacances. Et malgré les galères pour y arriver, cela vaut vraiment le coup rien que pour ce sentiment !

Arrivés à Davis Park Marina, nous suivons la foule (et leurs chaises, glacières et parasols) pour découvrir la plage. Fire_Island_Davis_Park_Beach_ferryNous voyons vite que le seul endroit pour manger se trouve sur la Marina (ne s’attendre à rien de gastronomique quand tu vas à la plage à Long Island…) donc nous avalons salade et burger et allons nous poser sur le bord de la plage.Fire_Island_Smith_Point_Beach_relax

Fire_Island_Davis_Park_Dunes

Sur le chemin, nous passons devant le Casino Bar, ambiance jeune dévêtus, musique des années 80-90 (les mêmes que nous finalement entre les Spice Girls, les Backstreet Boys ou Michael Jackson… C’est là qu’on se rend compte de l’influence des USA sur les standards de musique en France!), et bière à gogo. Comme nous avions moyennement envie de nous retrouver collé-serré avec cette chaleur, nous optons pour la serviette sur la plage après avoir traversé les dunes et vu les maisons des habitant de l’île.Fire_Island_Davis_Park_Maison_DuneFire_Island_Davis_Park_Maison_BoisFire_Island_Davis_Park_Church

Et habiter sur l’île à un prix! Les prix (550$ la nuit pour une “Modern Beach House”) nous avaient d’ailleurs convaincus de nous éloigner et de chercher une petite ville dans les alentours à un prix plus abordable.

La plage est encore une fois très grande, propre, avec de nombreuses familles et des jeunes.Fire_Island_Davis_Park_BeachFire_Island_Davis_Park_Beach_view

Nous y découvrons un jeu de plage, avec un petit trampoline jaune et une balle qu’il faut s’envoyer. fire_island_davis_park_beach_jeu.jpgLes jeux de plage ont évolué depuis notre tendre jeunesse, peu de raquettes à l’horizon, mais toujours les seaux, râteaux et chateaux de sable!

Nous profitons de la vue et des vagues jusqu’au ferry de 17h20, qui nous fait arriver à 17h45 au port et nous permet d’attraper le train de 18h20 après une petite balade dans la ville de Patchogue, avec ses magnifiques maisons.

Le retour a été assez rapide (mais quand même 3 heures) et nous arrivons à 20h20 à la maison après avoir pris un ferry, 2 trains, 1 métro et 1 bus!

Et sur le retour, en arrivant à la gare de Sayville, nous avons eu un aperçu des plages gay de Fire Island, et cela vaut le détour! Ce sera pour une prochaine fois…

De notre escapade de 3 jours à Fire Island, nous retenons que les plages de Fire Island sont très propres, ouvertes à tout le monde mais essentiellement familiales, et que les Américains ont une véritable culture de la plage, qui est un lieu de rendez-vous et de vie!

La prochaine fois nous verrons en famille ce que cela donne, et le ferons à l’américaine, avec tout notre attirail de plage pour la journée.

A bientôt pour de nouvelles aventures!

Marie


En pratique

Aller à Fire Island enn train depuis Penn Station ou Jamaica, prévoir l’itinéraire via le site http://lirr42.mta.info/.

Il y a des packages intéressants pour la plupart des plages.

The Pines Beach et Cherry Grove

$33.75 depuis NYC et Brooklyn et $33.25 depuis la station Jamaica (Queens) pour l’aller/retour en train et en Ferry.  Toutes les infos pour Pines et pour Cherry Grove.

Les informations sur le Ferry à prendre à Sayville: http://www.sayvilleferry.com/ et les horaires (très important pour ne pas se retrouver coincé sur l’île).

Davis Park Beach

$40.00 depuis NYC et Brooklyn et $39.50 depuis la station Jamaica (Queens) pour l’aller/retour en train et en Ferry. Toutes les infos pour Davis Park.

Les informations sur le Ferry à prendre à Patchogue: http://www.davisparkferry.com/ avec les horaires.

Smith Point Beach

Depuis Penn Station, prendre le train jusqu’à Babylon puis le train direction Mastic-Shirley puis un taxi jusqu’à la plage.

Environ 38$ depuis Penn Station et compter 10$ de taxi.

 

Publicités